A-A+
02 98 37 87 87

Historique

Une longue tradition d’accueil

La maison Saint-Thomas de Villeneuve est liée à l’histoire de l’ordre des Ermites de Saint Augustin, fondé au XVe siècle par Thomas de Villeneuve, archevêque de Valence et prédicateur à la cour de Charles Quint, qui témoigna sa vie durant la volonté de se mettre au service des plus pauvres.

Dans un contexte de misère sociale, et peu après la canonisation de Saint Thomas, le père Ange le Proust fonde un siècle plus tard, en 1661 une congrégation à Lamballe. Emu par l’état misérable des hospices, qui était des refuges pour les mendiants, infirmes, vieillards et enfants, le père Ange confie à la Congrégation la charge de la rénovation de ces lieux d’accueil.

Placé sous le patronage de Saint Thomas de Villeneuve, cet institut religieux est précurseur puisqu’il permet aux sœurs de la Congrégation de vivre leur foi directement auprès de ceux qui souffrent et non pas dans un couvent.

En 1810, un décret impérial reconnaît la Congrégation. Le groupe initial va peu à peu se développer par l’arrivée de personnes attirées par l’œuvre à accomplir et la dynamique spirituelle qui l’anime ; appliquant les recommandations du fondateur, elles vont   « mettre les hôpitaux en état décent, y faire fleurir l’hospitalité »

Au fur et à mesure des siècles, la Congrégation de Saint Thomas de Villeneuve continue son implantation en France et à l’étranger (Bénin, Sénégal, Pérou) et dispose de plusieurs établissements dans le domaine sanitaire et médico-social. Le siège de la Congrégation se trouve désormais à Neuilly Sur Seine, et la cohésion entre les différents établissements est assurée par la Supérieure Générale.

Les valeurs et orientations de la congrégation sont définies dans une charte pour qu’au sein de chaque établissement de santé et médico-social, en collaboration, les sœurs de la communauté, le personnel de l’établissement et tout autre intervenant cherchent à faire « fleurir l’hospitalité ». Ils maintiennent le caractère de l’œuvre, la qualité de l’accueil et du service. Ainsi, toute personne trouve la convivialité, le respect et l’environnement chaleureux dont elle a besoin.

Depuis 2006, l’établissement est un EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes), d’une capacité de 315 places, dont 5 places d’hébergement temporaire.